Categories

archive Block
This is example content. Double-click here and select a page to create an index of your own content. Learn more.


Authors

archive Block
This is example content. Double-click here and select a page to create an index of your own content. Learn more.
Août

Août

L'inconvenience de l'été : la fermeture annuelle de nos marchands préférés.

Le mois d’août est un peu particulier à Paris. Dépendant à qui on pose la question, soit c’est le meilleur mois de vivre là, soit c’est le pire. 

Pour ceux qui pensent que c’est le pire, ils montrent la température d’au-dessus de 30 degrés et les milliers de touristes qui affluent à la ville la plus visitée dans le monde. L’Exode de Paris bat son plein le dernier weekend de juillet (ou le premier d’août, cela dépend où les dates tombent), quand, le « Samedi Noir », un monde en voiture quitte Paris et bouche des centaines de kilomètres de routes. (Tout le monde sait que la route sera bouchée, mais ils s’en vont néanmoins. Voilà.) 

Pour ceux qui disent c’est le meilleur, ils aiment la paix qui descend sur la ville grâce justement au départ en masse de ses habitants. Comme aucun parisien qui se respecte n’irait près de la Tour ni les Champs-Élysées, les touristes sont plus ou moins évitables. 

Pour ceux qui restent, il y a un inconvénient réel et important : la vague des fermetures des petits commerces. 

Fermeture :(

La mairie nous rappelle des fermetures.

Le mois d’août est, n’importe où on les prend, le mois dans lequel la plupart des français, parmi eux notamment les marchands, prend leurs congés annuels. Durant au moins de deux semaines, et parfois quatre, ils descendent les rideaux métalliques devant leurs magasins et abandonnent leurs étals. Invariablement, nos bouchers, poissonniers, boulangers, et—vous l’aurez deviné—nos fromagers préférés s’en vont pour un repos bien mérité, nous laissant un peu déçus et à la recherche des options. 

Ma fromagerie du coin, Libert, s’est fermée pour le congé annuel avant que j’ais eu l’opportunité de la fréquenter pour la première fois en tant de cheese-blogger. Je m’en veux de ne pas avoir penser de ca. Mais bon, c’est Paris, et malgré le mois il y a toujours des options. Billet à venir : la recherche des fromages de congé !

Fromage

Fromage

Cornélius

Cornélius

L'Ossau-Iraty

L'Ossau-Iraty